Un nouveau départ

Par Alexandre Sarranle 30 juin 2019

Ce n’est pas souvent qu’on a l’occasion de se réjouir de la mort de quelqu’un. Eh bien cet après-midi, je vous invite à saisir cette occasion. J’ai une bonne nouvelle à vous annoncer en effet, c’est que [Jeff], dont nous allons célébrer le baptême tout à l’heure, est mort ! Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la Bible ; et ce n’est pas un sujet de tristesse, mais un sujet de joie. C’est comme ça en effet que la Bible parle de ce que c’est que d’être un Chrétien, comme on va le voir dans quelques instants.

Mais avant de lire le texte, je voudrais vous poser une question : avez-vous déjà eu envie de changer de vie, de tourner définitivement la page, de prendre un nouveau départ, comme le chantait le boys band 2Be3 il y a quelques années : « partir un jour, sans bagages, oublier ton image, sans se retourner, ne pas regretter, penser à demain, recommencer » ?

Pour satisfaire ce désir de changement, vous avez peut-être déjà essayé de changer de look, ou de métier, ou de petit copain, ou de lieu de résidence. Mais peut-être que le passé s’est montré trop compliqué à oublier, et les regrets trop douloureux à surmonter. Peut-être que le besoin de tourner le dos à cette vie est devenu pour vous une telle nécessité que vous avez même envisagé l’irréparable.

Eh bien si c’est votre cas, et si vous aimeriez parfois retourner à la case départ, faire table rase, et repartir de zéro, sachez que la Bible porte sur cette réalité dans votre vie le regard le plus lucide et le plus réaliste qui soit. La Bible reconnaît bien que ce dont vous avez vraiment besoin, ce n’est pas juste de changer vos habitudes, ni de changer vos fréquentations, ni de changer d’apparence, ni même, fondamentalement, de changer de religion ; mais ce dont vous avez vraiment besoin, c’est de changer de vie. Et la Bible seule nous montre comment cela est possible.

Je suis sûr que nous avons tous notre propre petite idée de ce que ça veut dire que d’être un « chrétien ». Mais peut-être que cet après-midi, vous allez découvrir ce que cela veut dire d’après la Bible. Le texte qu’on est sur le point de lire a justement pour but de nous montrer que la foi en Jésus c’est un truc qui change tout. C’est un remède bien plus radical qu’un déménagement, qu’une psychanalyse ou qu’un suicide. C’est le seul remède qui nous permette de prendre vraiment, complètement et définitivement un nouveau départ.

Baptisé en Jésus : être uni à lui (v. 3-5)

La foi en Jésus, c’est un truc qui change tout, d’abord, parce que par la foi en Jésus, on est uni à lui.

Vous avez remarqué le nombre de fois qu’on a, dans le texte, une expression du type : « en lui », « avec lui », ou « comme lui » pour décrire le sens du baptême chrétien ? Eh bien l’apôtre Paul est en train d’insister sur le fait que la foi chrétienne consiste fondamentalement à être uni à Jésus, ou identifié avec lui. Mais pourquoi le fait d’être « en Jésus », « avec Jésus » ou « comme Jésus », serait-il une si bonne chose ?

Eh bien vous connaissez tous ces gens, ces citoyens lambdas, comme on dit, qui passent leur temps à graviter autour des gens puissants, des gens riches, des stars ou des hommes politiques, dans l’espoir de se donner de l’importance, de gagner peut-être de l’argent, et éventuellement d’intégrer leur cercle ? Ces gens ne font que manifester ouvertement ce que nous désirons tous secrètement. Qui n’a pas envie de faire partie du cercle intime de Ed Sheeran, Georges Clooney, ou Roger Federer ? Ou Antoine Griezmann ? Ou la reine d’Angleterre ?

Vous ne souffrez pas, parfois, de l’impression d’être quelqu’un d’insignifiant ? La raison pour laquelle on a envie, secrètement, de faire partie du cercle intime de ces gens puissants, c’est qu’on aimerait entrer un peu au bénéfice de leur réputation, de leur pouvoir, ou de leur richesse.

Eh bien la raison pour laquelle l’apôtre Paul met en avant l’idée que par la foi en Jésus, on est uni à lui, c’est qu’en étant uni à lui, on ne reçoit pas juste un peu de son influence bénéfique, mais on entre pleinement au bénéfice non seulement de tout ce qu’il a fait, de tout ce qu’il continue de faire, et de tout ce qu’il a promis de faire, mais aussi de tout ce qui est à lui et de tout ce qu’il est. Et d’après la Bible, Jésus n’a pas juste gagné la coupe du monde de football, il n’est pas juste un milliardaire, ni un homme politique, ni la coqueluche des magazines people, mais il est le Fils éternel de Dieu, le propriétaire de l’univers, l’être humain parfait, et il a accompli quelque chose que personne d’autre n’aurait jamais pu, ni ne pourra jamais réaliser.

On va parler dans quelques instants de ce que Jésus a réalisé, mais pour l’instant, retenons cette idée : c’est que par la foi en Jésus, on est uni à lui. Dans le texte, l’apôtre Paul utilise une image très forte en disant qu’un chrétien, c’est quelqu’un qui est devenu une même plante avec Jésus. On est greffé sur lui. On entre au bénéfice de ses racines et de sa sève.

Et l’apôtre Paul dit que cette union avec Jésus, c’est ce que signifie particulièrement le baptême chrétien. Alors qu’est-ce que Jésus a réalisé de si extraordinaire ?

Mort en Jésus : être quitte du péché (v. 6-7)

Eh bien deuxièmement, la foi en Jésus c’est un truc qui change tout, parce que par la foi en Jésus, on est quitte du péché.

Le péché, d’après la Bible, c’est tout ce qu’on fait ou ne fait pas, tout ce qu’on dit ou ne dit pas, et tout ce qu’on pense ou ne pense pas, qui procède d’un désir de vivre indépendamment de Dieu. Autrement dit, ce sont toutes les choses dans votre vie qui, soit par leur présence, soit par leur absence, portent atteinte au caractère de Dieu. Oui, ça fait un paquet de choses. Et toutes ces choses, comme autant de crimes aux yeux de votre Créateur, nécessitent d’être jugées et payées.

C’est sûr qu’à ce niveau, la Bible dresse un tableau sinistre. Mais la Bible est réaliste en ce qui concerne la nature humaine ! D’après la Bible, c’est comme si nous étions tous nés avec un compte en banque à découvert, et que nous étions incapables de gagner plus d’argent chaque mois que le montant des intérêts. La pression de la banque tout au long de notre vie nous incite à commettre des délits pour tenter de renflouer le compte, mais en vain. La situation ne fait qu’empirer avec le temps.

Mais ce que Jésus fait pour ceux qui se confient en lui, d’après la Bible, c’est qu’il rembourse intégralement la dette, à ses propres frais, de telle sorte qu’on est à la fois quitte du découvert, et libre de la pression de la banque.

Alors qu’est-ce que Jésus a fait pour cela ? La Bible dit qu’il n’y a qu’une seule façon de payer pour vos péchés : c’est de mourir. Mais pas juste de mourir physiquement (autrement il suffirait de se suicider pour garantir sa place au paradis) ; il faut mourir spirituellement aussi, c’est-à-dire être éternellement séparé, corps et âme, de Dieu. Je vous le disais : c’est un tableau sinistre ! Mais voici la bonne nouvelle : c’est que Jésus est passé par là à la place de tous ceux qui se confient en lui. Il est mort pour payer, à ses frais, le prix de nos péchés. Il a acquitté, une fois pour toutes, notre dette.

Et l’apôtre Paul est en train de dire dans le texte que puisque par la foi en Jésus, je suis uni à lui, alors ça veut dire que puisque Jésus est mort pour mes péchés, moi aussi je suis mort pour mes péchés. Puisque par la foi en Jésus, [Jeff] est uni à Jésus, alors ça veut dire que [Jeff] a été crucifié pour ses péchés. Autrement dit, [Jeff] a entièrement acquitté sa dette, mais entièrement au frais de Jésus. Par conséquent, l’apôtre Paul dit que le péché est devenu impuissant dans la vie du croyant, c’est-à-dire que nous ne vivons plus sous la tyrannie d’une dette impossible à rembourser. Mais ce n’est pas tout.

Ressuscité en Jésus : être vivant pour Dieu (v. 8-11)

Troisièmement et dernièrement, la foi en Jésus c’est un truc qui change tout, parce que par la foi en Jésus, on est vivant pour Dieu.

La Bible est explicite concernant ce qui est arrivé à Jésus : il n’est pas juste mort sur une croix, il n’a pas juste été enseveli dans un tombeau, mais il est réellement ressuscité. C’est Dieu qui a ressuscité Jésus, pour le rendre vainqueur de la mort, et pas juste spirituellement parlant, mais physiquement aussi. C’est pourquoi en étant uni à Jésus par la foi en lui, on devient d’une part vivant spirituellement, mais on a aussi l’espérance certaine de ressusciter physiquement.

C’est un peu compliqué, mais l’idée à retenir est la suivante : c’est que la foi chrétienne d’après la Bible, ce n’est pas juste obtenir le remboursement de sa dette, c’est aussi entrer dans une vie radicalement nouvelle. C’est comme si un riche bienfaiteur non seulement remboursait entièrement votre découvert bancaire, mais en plus approvisionnait votre compte avec un million d’euros, en comptant sur vous pour faire bon usage de cet argent.

Jésus fait la même chose pour ceux qui se confient en lui. Il n’est pas seulement mort pour nous ; il est aussi ressuscité pour nous. Par la foi en Jésus, on est uni à lui, et on entre non seulement au bénéfice de sa mort, mais aussi au bénéfice de sa résurrection.

Et la vie que Dieu nous offre en Jésus, c’est une vie qui commence dès maintenant et qui se poursuivra éternellement. C’est une vie conduite par ce que la Bible appelle le Saint-Esprit, c’est-à-dire l’Esprit de Dieu et de Jésus lui-même, qui est donné au croyant comme ce million d’euros, non seulement pour nous permettre de glorifier Dieu dans notre vie (c’est-à-dire de vivre de plus en plus en conformité avec son caractère), mais aussi pour constituer un genre d’acompte ou de dépôt de garantie, qui atteste notre future résurrection (2 Co 1.22).

Bref. Par sa foi en Jésus, [Jeff] est mort, et c’est une bonne nouvelle, parce qu’il est mort en ce qui concerne le péché. Mais par sa foi en Jésus, [Jeff] est bel et bien vivant en vertu de la résurrection de Jésus, « et maintenant qu’il vit, il vit pour Dieu ».

Pour conclure. On a pu voir cet après-midi ce que cela voulait dire d’être un Chrétien, d’après la Bible. On a pu voir que la foi en Jésus, c’était un truc qui change tout, un remède bien plus radical qu’un déménagement, qu’une psychanalyse ou qu’un suicide, parce que par la foi en Jésus, on est uni à lui, on est quitte du péché, et on est vivant pour Dieu.

Alors si parfois vous ressentez le besoin de prendre un nouveau départ, la Bible vous propose de changer de vie. Et il n’y a que par la foi en Jésus que c’est possible. Aucune autre religion ne nous propose d’être uni avec quelqu’un qui est à la fois homme et Dieu, et d’entrer au bénéfice de sa mort et de sa résurrection. Quand on y pense, c’est tout simplement époustouflant. C’est le seul remède qui nous permette de prendre vraiment, complètement et définitivement un nouveau départ.

Un jour, Jésus discutait avec un homme très intelligent et cultivé, et il lui a dit (si je peux me permettre de paraphraser ses paroles) : « Je sais que tu es quelqu’un qui a beaucoup de connaissances, mais je vais te dire à quoi ça ressemble, la foi chrétienne. C’est comme naître de nouveau ». Évidemment, son interlocuteur en a perdu son latin (ou plutôt son araméen), alors le texte ajoute cette explication :

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jn 3.16)

Alors où est-ce que vous en êtes cet après-midi ? Dans quelques instants, [Jeff] va se faire baptiser comme signe de son union avec Jésus. C’est [Jeff] qui va retenir toute notre attention, mais dans tout ce que j’ai dit cet après-midi, il ne s’agit pas que de [Jeff]. Il s’agit de chacun d’entre nous.

Si vous avez placé votre foi en Jésus, sachez que vous êtes quitte de ce passé qui vous semble parfois trop lourd à supporter, et sachez que Dieu vous a accordé tout ce qui est nécessaire pour marcher en nouveauté de vie.

Si vous n’êtes résolument pas un croyant, mais que vous êtes assez lucides pour reconnaître que votre existence même est une question en soi qui nécessite une réponse, sachez que la Bible y apporte la réponse la plus réaliste et la plus cohérente, alors intéressez-vous à la Bible.

Enfin si vous êtes entre les deux, si vous ne savez plus où donner de la tête pour trouver un sens à votre vie, à vos joies et à vos souffrances, à vos espoirs et à vos regrets, sachez que ce qui vous est présenté en Jésus est parfaitement suffisant, et ne se trouve nulle part ailleurs. C’est un truc qui change tout !

Copyright ©2019 Église Lyon Gerland.