Faire le choix d'une église.

Par Stéphanele 17 octobre 2019

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. [...] Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde !                   (Matthieu 28.19-20)

Depuis 2000 ans qu’il a envoyé ses disciples de par le monde avec cet ordre de mission, Jésus a constitué une grande famille chrétienne, le “peuple sur lequel son nom est invoqué”, une Église au sens universel, qui présente 2000 ans plus tard une grande diversité. 

Que vous soyez un chrétien qui arrive dans une nouvelle ville, ou une personne en recherche de Dieu,  il peut être compliqué de savoir dans quelle église mettre les pieds. Cet article aborde cette problématique, d’un point de vue théologique et pastoral, avant de s’adresser plus particulièrement à ceux qui s’installent ou qui habitent déjà dans la capitale des Gaules.

Quels principes suivre pour chercher une église locale?

Un des réflexes qu’on devrait avoir en tant que chrétien, quand on emménage dans une nouvelle région, c’est de se joindre rapidement à une église locale. C’est dans le contexte de l’église locale, en effet, qu’on va pouvoir bénéficier le mieux de l’enseignement des Écritures, d’une relation authentique avec des frères et sœurs dans la foi, et de la prière communautaire (voir Actes 2.42).

Mais comment « choisir » son église parmi les dizaines qu’on peut trouver dans une grande ville comme Lyon ? Comment s’y prendre et qu’est-ce qu’on devrait chercher en priorité ?

La Bible comme fondement et Jésus-Christ comme centre.

La première chose qui devrait guider notre choix, c’est le rapport de l’église aux Écritures saintes. Est-ce que cette église reconnaît la Bible comme étant intégralement inspirée par Dieu, et donc comme faisant absolument autorité en matière de foi et de conduite ? Et est-ce que cette conviction se reflète dans la manière d’aborder la Bible dans le culte et dans les autres réunions ?

Dans la mesure où l’église affirme l’infaillibilité des Écritures, est-ce que l’église reconnaît aussi la centralité de la personne de Jésus et de son œuvre dans le message global des Écritures ? Est-ce que les enseignements mettent en avant « Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié » ? (voir 1 Corinthiens 2.2)

En principe, toutes les églises affiliées au CNEF (Conseil National des Évangéliques de France) reconnaissent la Bible comme norme de la foi. Cela fait partie des choses qui sont sous-entendues, habituellement, par l’adjectif « évangélique » dans le titre d’une église locale.

Autres considérations

Une deuxième chose qui devrait peser dans la balance, ce sont les particularités théologiques de l’église. S’agit-il d’une église dite « charismatique » (qui pratique certains dons spirituels comme le parler en langues, la prophétie, la délivrance…) ? S’agit-il d’une église dite « complémentariste » (qui considère que seuls des hommes qualifiés peuvent exercer les fonctions pastorales) ? L’église est-elle « calviniste » (le salut est une œuvre unilatérale de Dieu) ou « arminienne » (l’homme est participant de son salut par l’exercice de son libre-arbitre) ? Etc.

D’autres points peuvent être pris en considération : l’église est-elle très marquée culturellement (églises ethniques, ou en langue étrangère) ? Quel est le style des réunions (cadré, informel, sobre, classique, contemporain…) ? Quelle est la vision de l’église pour ce qui concerne son témoignage dans le quartier ou dans la ville ? À quelles confessions de foi l’église se réfère-t-elle ? La prédication est-elle textuelle ou thématique ?

Enfin, troisièmement, la localisation géographique de l’église peut être un facteur important. Quelle distance à parcourir pour aller au culte ? Est-ce que cette distance va constituer un obstacle au service et aux relations fraternelles ? En rejoignant une église proche de son domicile, cela pourrait-il favoriser le témoignage dans le quartier ? Et le facteur « distance » est-il plus ou moins important que le facteur « théologique » ?

Les églises à Lyon

Dans la région lyonnaise, il existe une belle diversité d’églises. La liste ci-après n’a pas vocation à être exhaustive mais plutôt représentative de la diversité qu’on peut trouver à Lyon, avec un dénominateur commun : l’adhésion à la confession de foi du CNEF.

Les églises qui ont le sigle « ADD » (Assemblées de Dieu) sont des églises dites « pentecôtistes ». Elles pratiquent les dons spirituels surnaturels, et croient notamment que le baptême du Saint-Esprit se manifeste par le parler en langues. Cette union d’églises a deux églises à Lyon intra-muros.

Le sigle « CAEF » (Communautés et Assemblées Évangéliques de France) désigne habituellement des églises non-charismatiques, avec un fonctionnement semblable à celui des églises dites « de frères ». Ces églises ont un fonctionnement autonome, confié à un conseil de responsables appelés les « anciens », qui sont choisis par l’assemblée. Voir l’église de la Bonne Nouvelle tout près des Terreaux, celle de la rue Paul Bert qui assure aussi un culte en coréen, et celle de la rue Sonnerat.

Deux églises importantes, établies depuis longtemps dans le centre de Lyon, sont l’église Libre, à Montchat, et l’église Baptiste, à Charpennes. Ces églises ont la particularité d’être affiliées à la Fédération Protestante de France, en plus du CNEF.

On trouve aussi à Lyon-même une église « Nouvelles Frontières » (charismatique), une poignée d’églises indépendantes, et une implantation originale dans le quartier du Vieux Lyon, rattachée à la Fédération des Églises du Plein Évangile.

Des églises, il y en a aussi dans la banlieue lyonnaise, avec peut-être une sur-représentation à l’Est et au Sud (Décines, Saint-Priest, Meyzieu, Vénissieux, Saint-Genis-Laval…) par rapport à l’Ouest et au Nord (Écully, La Mulatière, L’Arbresle…)

Villeurbanne en particulier a une belle concentration d’églises, avec notamment l’église de Cusset (EPEVC), et l’Action Biblique, toutes les deux membres du Réseau FEF, ou encore l’église de Réveil, dans un grand bâtiment rue Richelieu.

Enfin, évidemment, nous ne pouvons que vous recommander l’église Lyon Gerland, proche de Jean Macé (7ème arrondissement), qui est une église protestante évangélique de théologie réformée, ayant à cœur de servir la population de Gerland et du Grand Lyon en faisant connaître Jésus-Christ au plus grand nombre. Notre église a le statut d’église associée dans l’UNEPREF.

L’annuaire des églises évangéliques, géré par le CNEF, est un excellent outil de recherche d’église en fonction de sa situation géographique et de son affiliation à différentes fédérations.

Pourquoi est-ce important de s’impliquer dans une église locale?

S’attacher à une église locale, c’est important, parce que c’est dans l’église, « colonne et appui de la vérité » (1 Timothée 3.15) que Dieu a institué des ministères « pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l’œuvre du service et de l’édification du corps du Christ. » (Éphésiens 4.11-16)

Un chrétien sans église, c’est comme une braise qu’on enlève du feu. Elle s’éteint bien vite.

Dieu a voulu que les croyants vivent en communauté, pour le bien de notre foi, pour l’accomplissement de sa mission, et en fin de compte, pour sa gloire !

Copyright ©2019 Église Lyon Gerland.